Quelles sont les charges quand on est en portage salarial ?

Le portage salarial est un statut professionnel de plus en plus prisé par les travailleurs indépendants et les freelancers. Avant de s'y lancer, il est essentiel de comprendre les différentes charges associées à ce modèle d'emploi pour éviter les mauvaises surprises et bien gérer ses finances. De quoi s'agit-il ?

Les cotisations sociales

En tant que salarié porté, vous êtes affilié à la Sécurité sociale et devez donc payer des cotisations sociales. Celles-ci couvrent différents aspects tels que l'assurance maladie, l'assurance retraite, l'assurance chômage et les allocations familiales. Comme renseigné via ce lien, les taux de cotisations sociales varient en fonction du montant de votre chiffre d'affaires et des frais de gestion appliqués par votre société de portage.

Dans le meme genre : Niveau de chantier : Qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?

Les frais de gestion

Le pourcentage des frais de gestion varie d'une société de portage à l'autre et peut être négocié lors de la signature du contrat. En général, ils se situent entre 5% et 10% du chiffre d'affaires réalisé. Ces frais sont justifiés par les nombreux services que la société de portage met à disposition du salarié porté.

Parmi les services couverts par les frais de gestion, on retrouve notamment la gestion des contrats avec les clients, l'émission des factures, le suivi des paiements, la gestion des charges sociales et fiscales, l'établissement des bulletins de salaire, et la couverture en responsabilité civile professionnelle.

Sujet a lire : Quel est le rôle d'un gérant ?

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Si vous êtes en portage salarial et que vous effectuez des prestations de services, vous serez soumis à la TVA. La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est un impôt indirect prélevé sur la valeur ajoutée à chaque étape de la chaîne de production et de distribution des biens et services. 

Elle est payée par le consommateur final, mais collectée par les entreprises qui la reversent ensuite à l'État. Le taux de TVA varie selon les pays et les types de produits ou services. En tant que salarié porté ou travailleur indépendant en portage salarial, si vous effectuez des prestations de services soumises à la TVA, vous devrez facturer cette taxe à vos clients et la reverser ensuite aux autorités fiscales.

La contribution à la formation professionnelle

En tant que salarié porté, vous êtes également tenu de contribuer à la formation professionnelle continue. Cette contribution représente un pourcentage de votre chiffre d'affaires et vise à financer des actions de formation pour les travailleurs.

La prévoyance complémentaire

La prévoyance complémentaire est un dispositif d'assurance facultatif qui vise à protéger les travailleurs en cas d'accident, de maladie, d'invalidité ou de décès. Elle complète les prestations de base offertes par la sécurité sociale et vise à fournir une protection financière supplémentaire à l'assuré et à sa famille.

En portage salarial, la souscription à une prévoyance complémentaire est fréquemment proposée aux salariés portés. Cette assurance offre une couverture étendue pour faire face à différents risques auxquels les travailleurs indépendants sont exposés.

Les frais professionnels

Les frais professionnels sont des dépenses engagées par un salarié ou un travailleur indépendant dans le cadre de son activité professionnelle. En tant que salarié porté, vous pouvez déduire certains frais professionnels de votre chiffre d'affaires imposable. Ces frais doivent être justifiés et correspondent aux dépenses liées à votre activité professionnelle, comme les déplacements, les formations, les fournitures, etc.